Vous êtes salarié ? Apparemment, votre revenu n’a pas bougé… 

Lueur d’espoir pour la croissance mondiale 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

L’OCDE, qui publiait mardi ses nouvelles prévisions, entrevoit bien la lumière au bout du tunnel. Anticipant une chute du PIB mondial de 4,2 % en 2020, l’organisation internationale basée à Paris table sur un rebond équivalent l’an prochain, notamment du fait des avancées faites dans la recherche de vaccins. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Le chiffre est un peu moins positif qu’en septembre dernier (4,5 %). Mais entre-temps a déferlé une deuxième vague de Covid-19 qui a entraîné de nouveaux confinements. En Europe, la Grande-Bretagne et l’Espagne vont enregistrer les plus fortes baisses, suivies de la France et l’Italie. Le PIB français va chuter de 9,1 % – contre 5,5 % en Allemagne – avant de rebondir de 6 % l’an prochain.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Les perspectives d’un nouveau vaccin pourraient bien constituer votre salut. Les économies européennes s’y accrochent comme à une bouée. Des perspectives plus florissantes pourraient vous permettre donc d’envisager de diversifier vos investissements. 👍👍

 

Lire la suite

 

Les revenus des salariés ont plutôt bien résisté à la crise 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Globalement, le gouvernement estime que le pouvoir d’achat des ménages reculerait relativement peu en 2020 – de seulement 0,5 % – alors que la chute du PIB est, elle, très violente. La richesse produite par la France cette année devrait plonger de 10 % environ. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Les mesures gouvernementales telles que le chômage partiel ont permis d’atténuer les effets de la crise liée au Covid-19 . Ainsi, les ménages supporteraient seulement 14 % du coût de la crise alors que l’Etat en prendrait à sa charge de l’ordre des deux tiers de l’impact économique de la pandémie et les entreprises un peu moins d’un quart.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Mais ne vous y trompez pas. Ce que l’Etat doit rembourser, ce sont bel et bien les entreprises et les citoyens qui auront à le prendre en charge, d’une manière ou d’une autre. Il serait donc prudent de ne pas brûler toute votre épargne dès que la crise sanitaire sera enrayée. 💾💾

 

Lire la suite

 

 

La France frappée par la vague des licenciements

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Danone, Sodexo, Bridgestone, Disney ou, dans une moindre mesure, Jacob Delafon dans le Jura… Quelle que soit l’ampleur des plans de restructurations ou de licenciements déjà annoncés ou dans les tuyaux – la société Trendeo a recensé plus de 35 000 suppressions de postes au cours des seuls trois derniers mois –, tous les experts s’accordent à dire que le pire est encore à venir.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Et pour cause : il y a eu énormément de liquidités injectées dans le marché via les PGE. Ceux-ci ont atteint 125 milliards d’euros à la fin novembre, au bénéfice de plus de 600 000 entreprises. Mais il ne faut pas oublier que ces PGE devront être remboursés un jour ou l’autre. Ainsi, devant cet endettement croissant, 16% des grands groupes estiment connaître des difficultés de trésorerie. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Ces difficultés se traduiront par de nouveaux plans de redressement, des suppressions d’emplois ou des faillites. Nous ne pouvons que vous conseiller de rester attentif aux opportunités d’emploi et aux formations que votre entreprise propose. C’est un excellent moyen de s’adapter à d’éventuelles difficultés. 😺😺

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous ? 

Les placements en assurance-vie représentent en France un montant total de 1 753 milliards d’euros. Vous ne pensez pas qu’il existe des moyens plus rentables d’investir votre argent ?