Vous aussi vous gardez vos sous bien au chaud ?

La reprise de l’économie française au point mort avec l’accélération de l’épidémie 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Depuis le déconfinement, l’activité économique avait bien rebondi en France, mais la résurgence de l’épidémie nourrit désormais la prudence des consommateurs et l’attentisme de certaines entreprises.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Dans ses dernières prévisions rendues publiques mardi soir, l’Insee s’attend à ce que, après une hausse de 16 % au troisième trimestre, l’économie française fasse du surplace sur les trois derniers mois de l’année. Preuve de la violence de la crise du Covid-19, le PIB du quatrième trimestre 2020 restera inférieur de 5 % à celui des trois derniers mois de 2019. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Une telle baisse de l’activité se traduira mécaniquement par une forte hausse du chômage dans les prochains mois, ce qu’il faut éviter à tout prix. Le gouvernement réussira-t-il à contenir l’effondrement économique à défaut d’endiguer la pandémie…? 📉📉

 

Lire la suite

 

Les Etats de la zone euro emprunteront moins que prévu 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Ce n’est pas, loin de là, un retour à la normale. Mais c’est un certain calme qui revient pour les émissions de dette d’Etat de la zone euro. La facture de la crise du Covid-19 se révèle en effet moins salée que prévu, en termes de besoins de financement supplémentaires par rapport à 2019. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Deutsche Bank estimait qu’ils pourraient atteindre jusqu’à 1.000 milliards d’euros , ils devraient finalement se limiter à 607 milliards. Le chiffre reste impressionnant : il représente un surplus de près de 60 % par rapport aux programmes d’émissions envisagés avant la crise du Covid . Mais, note Deutsche Bank, le dernier trimestre devrait être beaucoup moins dynamique en termes d’émissions.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

C’est donc une très bonne nouvelle. Avec ce besoin d’endettement moins fort que prévu, la BCE peut un peu respirer et n’aura pas forcément besoin de tirer sur son programme d’achat urgence pandémie (PEPP). Une éclaircie bienvenue. 👍👍

 

Lire la suite

 

Les Français rechignent toujours à dépenser leur épargne 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

C’est en partie là où se joue la reprise. Selon l’Insee, en 2020, le taux d’épargne des ménages devrait atteindre 20,3 % de leur revenu disponible, soit une hausse de 5,4 points en par rapport à 2019. Un niveau record depuis 1978.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Cela représente près de 80 milliards d’euros de plus qu’en 2019. Cette somme, qui dort sur des comptes bancaires, c’est autant de moins pour la consommation, c’est-à-dire pour les restaurateurs, les compagnies aériennes, les constructeurs automobiles et autres entreprises de services ou industrielles.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

A court terme, seule une amélioration des conditions sanitaires pourra aider la consommation. Sans elle, pas de reprise économique… Mais les Français ont malheureusement peur devant les incertitudes liées à la pandémie recrudescente. 😨😨

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous…? 

 

Le bitcoin est l’investissement le plus rentable de la décennie. Sa valeur est passée de 307 euros en 2015 à plus de 9000 euros aujourd’hui !