Vos enfants sont sur TikTok ? Regardez ça >>

La banque Natixis connaît des pertes importantes 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Coup de théâtre chez Natixis. La banque d’investissement a annoncé lundi soir, à l’occasion de la publication des résultats du deuxième trimestre, le départ de son directeur général François Riahi.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


La crise du coronavirus et ses conséquences sur l’économie ont achevé d’assombrir le tableau avec un impact important sur les résultats de la banque. Au deuxième trimestre, Natixis a encaissé une nouvelle perte de 57 millions d’euros, après avoir perdu 204 millions au cours des trois premiers mois. Les revenus ont quant à eux diminué de 25 % à 1,56 milliard d’euros. Face à la récession qui s’annonce, et d’éventuels défauts de remboursement d’emprunts, la filiale BPCE a par ailleurs augmenté ses provisions financières avec un montant de 289 millions d’euros, contre 193 millions pour les trois premier mois de l’année. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Après la Société Générale, c’est donc à Natixis de dévoiler des chiffres inquiétants. Le secteur bancaire semble en effet souffrir de la crise provoquée par le coronavirus. 📉📉

 

Lire la suite

 

TikTok, symbole d’une nouvelle Guerre froide ? 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Et maintenant TikTok. Après Huawei, le géant des télécoms, le réseau social chinois aux 100 millions d’utilisateurs américains concentre le feu nourri de Washington contre Pékin. Le fossé entre Pékin et Washington n’a jamais été aussi profond depuis la visite historique de Richard Nixon chez Mao, il y a près d’un demi-siècle. Pour la première fois depuis cette époque, la Chine a fermé, le mois dernier, un consulat américain, à Chengdu.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Dans ce contexte, le président américain, Donald Trump, a annoncé, vendredi 31 juillet, vouloir prochainement interdire l’application TikTok sur le territoire américain. Le réseau social  « fermera le 15 septembre à moins que Microsoft ou une autre entreprise soit en mesure de l’acheter et de trouver un accord », a précisé M. Trump devant la presse, lundi.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Les tensions continuent donc de s’exacerber entre les deux puissances. Une nouvelle rivalité idéologique semble sur le point d’éclater. L’Europe se trouvera alors dans l’obligation de choisir son camps. L’économie mondiale pourrait d’ailleurs souffrir de ce choc des titans… 💥💥

 

Lire la suite

 

 

Le dollar, révélateur d’une Amérique affaiblie. 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

En temps de crise majeure, la sagesse financière veut que l’on se réfugie dans les valeurs sûres, à savoir le dollar. Et pourtant, c’est l’inverse qui se passe. Depuis le mois de mars, la devise américaine a perdu près de 12 % face à l’euro, passant de 1,06 à 1,19 dollar fin juillet.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

La défiance est reflétée par l’envolée de l’or, qui bat des records et a progressé de 30 % depuis le début de l’année, l’once cotant 1 975 dollars. Stephen Roach, professeur à l’université Yale et ancien dirigeant de Morgan Stanley, estime que « le privilège exorbitant du dollar arrive à son terme » et prédit une chute de 35 % du billet vert. 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

L’attrait décroissant du dollar témoigne d’une Amérique en difficultés économiques, une Amérique qui inquiète les marchés financiers. Faut-il craindre une crise économique et financière majeure qui viendrait de surajouter à la crise du coronavirus ? Il faut espérer que non.💲💲

 

Lire la suite