Un confinement 3 fois moins pire pour notre économie >>>

Les dividendes font leur retour en Europe 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Face à l’ampleur de la crise, près de 4 entreprises sur 10 de l’indice européen STOXX 600 avaient renoncé à verser des dividendes au printemps. Quelques mois plus tard, elles sont de plus en plus nombreuses à les rétablir ou à envisager de le faire, près d’un tiers selon les données compilées par Barclays

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


En France par exemple, Orange a décidé de ramener son dividende à son niveau d’avant-crise, soit 70 centimes par action, pour 2021. Bouygues a pris la même décision et versera un confortable dividende à ses actionnaires. 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Annoncer le versement de dividendes est toujours un très bon signal qu’une entreprise envoie aux marchés : le signal d’une activité en bonne santé. Si vous devez investir à court terme sur des actions, suivez celles qui annonceront les plus gros dividendes, elles risquent de monter en flèche ! 📈📈

 

Lire la suite

 

Election américaine : les bourses mondiales sur un nuage 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Alors que le nom du prochain président américain n’était pas encore certain, les Bourses mondiales ont signé leur meilleure semaine depuis le printemps. A commencer par le CAC 40 avec un bond de près de 8 % qui le rapproche à nouveau du seuil des 5.000 points.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Les Etats-Unis ont mené le mouvement : le Dow Jones et le S&P 500 ont grimpé d’environ 7 % et le Nasdaq à forte coloration technologique a bondi de 9 %, soit leur meilleure performance depuis avril dernier. Au total, les Bourses mondiales ont ajouté plus de 6.000 milliards de dollars de capitalisation en une semaine.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Mais cette euphorie devrait, notamment en Europe, ne pas durer. La situation sanitaire risque en effet de revenir sur le devant de la scène et d’occulter les espoirs de la présidentielle américaine. Attendez-vous donc à une baisse prochaine des cours du CAC40, le moment peut-être d’investi. 💸💸

 

Lire la suite

 

 

L’impact économique du second confinement est trois fois moindre que celui du premier 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Les premiers chiffres montrent que l’impact du second confinement est nettement moins violent que le premier. En novembre, l’activité devrait reculer de 12 %, selon l’enquête de conjoncture menée par la Banque de France et publiée lundi 9 novembre, tandis qu’elle avait plongé de 31 % en avril.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Les chiffres en attestent : alors que l’activité dans l’industrie était tombée à 51 % de son niveau « normal » en avril, elle est en novembre de 89 %. Ce nouveau confinement n’a, notamment, aucun impact sur le bâtiment et la construction, contrairement à ce qu’il s’était passé au printemps, lorsque la plupart des chantiers avaient été arrêtés durant des semaines. La situation est pus difficile pour les services : la restauration devrait tourner à 9% de la normale et l’hébergement à 17%. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Dans tous les cas, l’activité économique ne devrait pas connaître l’arrêt brutal et violent connu lors du premier confinement. Une bonne nouvelle pour des millions de français qui craignent pour leur emploi.🤗🤗

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous ? 

Les confinements successifs et le coronavirus ont conduit à l’explosion du cours de bourse de certaines entreprises, notamment des entreprises de livraison, des entreprises technologiques et des constructeurs de jeux vidéos. Le cours de PayPal a pris 87% en un an, celui de Google 31%, celui de Shopify 162% et celui de The Home depot 30%. Vous savez désormais dans quels secteurs investir !