Tout le monde ne connaît pas la crise 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Les bons résultats trimestriels publiés mercredi par les quatre GAFA de la côte Ouest montrent que les critiques croissantes et la menace d’une régulation plus stricte n’ont, pour le moment, pas d’impact sur leur puissance. Collectivement, les quatre mastodontes technologiques ont généré 228 milliards de dollars de recettes et 38 milliards de bénéfices entre juillet et septembre.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Les chiffres d’Amazon donnent le tournis : en un an, les revenus de la firme de Seattle ont augmenté de 37 % pour atteindre 96 milliards de dollars et son bénéfice a triplé, dépassant les 6 milliards. Le géant de l’e-commerce, qui a besoin de plus en plus de travailleurs dans ses entrepôts pour faire face à la demande , a embauché 375.000 employés supplémentaires en un an. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

La santé insolente des GAFA contraste avec le reste des entreprises. Pourtant, leur capitalisation boursière est en train de baisser, signe d’une économie vertueuse qui ne laisse pas la spéculation triompher indéfiniment. Mais avec la pandémie leur suprématie risque bien de se confirmer, et leur valeur boursière de grimper de nouveau : le moment d’investir ? 😵😵 

 

Lire la suite

 

Le pétrole flanche 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le marché pétrolier n’aura même pas eu le temps de revenir à ses niveaux pré-Covid que la menace d’un nouvel écroulement de la demande revient hanter la planète de l’or noir. Ce jeudi, les cours du brut ont décroché de près de 5 % pour coter autour de 35 dollars pour le WTI, référence américaine, et à environ 37 dollars pour le Brent, référence européenne, au plus bas depuis juin dernier.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


« La reprise de la demande en Europe a calé ces dernières semaines, explique Giovanni Staunovo d’UBS dans une note, les décisions des dirigeants européens de reconfiner vont entraîner un plongeon de la demande dans ces pays », ajoute l’expert. La France et l’Allemagne, qui ont annoncé de nouvelles mesures mercredi , consomment environ 4 % du pétrole dans le monde.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Vous pouvez donc espérer de voir le prix de votre plein d’essence largement baisser durant les prochaines semaines. Une bonne nouvelle, enfin. 🛢️🛢️

 

Lire la suite

 

 

La reprise de l’épidémie pourrait faire chute l’économie de 5% en fin d’année 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Bruno Cavalier, le chef économiste d’Oddo BHF, estime ainsi que le PIB du quatrième trimestre devrait reculer de 4,5 % par rapport au trimestre précédent. D’autres économistes sont sur une estimation comparable, soit « un coût de 15 à 30 milliards d’euros » sur les trois derniers mois de l’année, selon l’un d’eux. C’est moins que les « 50 à 70 milliards d’euros de PIB en novembre » en moins annoncés par Geoffroy Roux de Bézieux, le patron du Medef, dans « Le Parisien ». 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Pourquoi une telle chute ? D’abord parce que l’activité a déjà été affectée en octobre. Comme le résume François Asselin, le patron de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), « dès l’annonce du couvre-feu à la mi-octobre, les Français se sont mis « en mode » confinement ». Et, facteur aggravant, le PIB du quatrième trimestre est en moyenne 2 % plus important que celui des autres trimestres. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Dans le monde d’après, l’économie va-t-elle durablement tourner en sous-régime, c’est-à-dire à un niveau inférieur de 10 % au monde d’avant ? On ne le sait évidemment pas encore mais la deuxième vague de l’épidémie incline à penser qu’il s’agit d’une possibilité pour les prochains trimestres. Si c’est le cas, tout le monde va devoir s’adapter d’ici à la sortie d’un vaccin efficace. Quoi qu’il en soit le rebond de 8 % de la croissance en 2021 après un plongeon de 10 % cette année du PIB paraît d’ores et déjà optimiste.💥💥

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous ? 

Aucune de ces entreprises n’existait en 2007. Elles sont aujourd’hui des acteurs incontournables de notre économie et pèsent plusieurs milliard de dollars. Rien n’est éternel, tout est à construire !!