Livret A : l’année 2020 s’annonce record 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le livret A continue sa marche forcée vers une collecte annuelle historique. Quelque 1,8 milliard d’euros ont ainsi été collectés lors du troisième mois de juillet le plus prolifique de l’histoire du livret A, derrière les 2,1 milliards d’euros des années 2011 et 2012.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


En 2012, le produit d’épargne avait collecté, sur toute l’année, 28,16 milliards d’euros. Pour l’année 2020, la collecte cumulée entre janvier et juillet s’élève déjà à 22,25 milliards, portée par d’exceptionnels mois d’avril (7,39 milliards d’euros) et mai (5,14 milliards d’euros).

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Le gouvernement insiste sur la nécessité de placer l’épargne ailleurs que sur le livret A, qui ne profite pas assez à l’économie globale. Pour la relancer, des investissements plus osés sont en effet nécessaires, des investissements notamment tournés vers les entreprises. 💾💾

 

Lire la suite 

 

L’économie française face à une reprise qui patine

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

L’économie française n’est pas celle qui a le plus souffert du Covid-19 dans la zone euro, mais elle pointe tout de même en queue de peloton. En France, le PIB est plus bas de 19 % par rapport au quatrième trimestre de l’an passé, en Espagne, de 23 % et en Italie, de 17 %. L’Allemagne s’en sort mieux avec un repli de 12 %.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


En juillet, selon la Banque de France, le niveau d’activité était 7 % inférieur à la normale alors qu’il était plus bas de 9 % en juin. Il y a donc eu du mieux, mais le rebond est de moins en moins vigoureux. La Banque de France s’attend ainsi à ce que le PIB retrouve son niveau de fin 2019 à la mi-2022.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Dans le même temps, la dégradation du marché du travail est encore à venir. Depuis mars, 49 000 ruptures de contrats de travail ont été envisagées dans le cadre d’un plan de sauvegarde, selon la Dares. L’économie va donc mettre du temps à se restructurer. 📉📉

 

Lire la suite 

 

 

Les dividendes en nette baisse dans le monde entier 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

La distribution des dividendes dans le monde connaît sa baisse la plus importante depuis 2009. Ce sont près de 100 milliards de dollars de dividendes qui ont été effacés de Juin à Août.  

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Cette distribution s’élève à 382 milliards de dollars, soit une baisse d’un cinquième. Des entreprises comme la Royal Dutch Shell, Australia’s Westpac et Boeing, souvent généreuses en dividendes, ont dû les supprimer totalement. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Mais il ne faut pas s’y tromper. Les experts pensent que les montants des dividendes versés dans le monde seront tout de même proches de 1000 milliards de dollars cette année, un chiffre difficile à imaginer pour une conscience normale. Tout ne semble donc pas si terrible pour les actionnaires. 💸💸

Lire la suite