Les Bourses retrouvent le chemin de la croissance

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Ignorant le mouvement de protestation aux Etats-Unis et le regain de tension avec la Chine, les places financières mondiales poursuivent leur remontée. Le déconfinement progressif de l’économie et la perspective d’une reprise ont notamment permis aux indices européens de retrouver des niveaux qu’ils n’avaient pas connu depuis mars. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Ce mardi, le CAC 40, qui n’a connu qu’une seule séance de baisse depuis le 25 mai, a dépassé la barre des 4 8000 points. En hausse de 1,9% en fin de matinée, l’indice parisien vise désormais les 5 000 points. A la Bourse de Francfort, fermée pour le lundi de Pentecôte, le Dax rattrape son retard et grimpe de 3,5%. L’indice EuroStoxx de la zone euro avance, lui, de 2,3%.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

La confiance des marchés regagne donc du terrain, enfin une bonne nouvelle… Même si les Bourses sont souvent montrés du doigt pour rester décorréler de la réalité, on ne peut que saluer ce regain d’optimisme. 📈📈

 

Lire la suite

 

On ne prête décidément qu’aux riches 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

C’est du jamais vu sur le marché obligataire américain. Lundi, Amazon a levé pour 1,25 milliards d’euros d’obligations à trois ans, avec un taux de 0,4%. C’est moins que le plus bas rendement enregistré par une entreprise américaine pour cette maturité sur le marché obligataire. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Toutes maturités confondues (elles allaient de 3 à 40 ans), Amazon a levé au total 10 milliards d’euros sur les marchés à un coût très avantageux. Ceci s’explique en grande partie par les performances hors normes de l’entreprises pendant le confinement : elle a multiplié son chiffre d’affaires par un et demi au premier trimestre. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Pour ceux qui en doutaient encore, on ne prête définitivement qu’aux riches, et ce n’est pas Jeff Bezos, le patron du géant Amazon, qui va s’en plaindre. 💰💰

 

Lire la suite

 

 

Le  bonds à 30 ans  du Trésor Américain dans la tourmente 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Les bonds à 30 ans du Trésor Américain ont largement perdu de leur prestige ces dernières semaines, propulsant leur taux au plus haut depuis mars. Cette augmentation des taux à long terme est la plus importante depuis maintenant 3 ans.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Cette augmentation s’explique du fait que la Fed a quelque peu ralenti ses achats de bonds du Trésor, laissant une demande plus forte que l’offre. Au plus fort de ses interventions pour stabiliser les marchés de la dette publique, la banque centrale achetait en effet 75 milliards de dollars de bons du Trésor par jour contre 22,5 milliards de dollars  aujourd’hui. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Mais d’autres économistes ne se contentent pas de cette explication. Selon eux, si les taux augmentent, c’est uniquement parce que les investisseurs sont de moins en moins friends de dette américaine devenue trop colossale pour ne pas être risquée… C’est en effet  3000 milliards de dollars qui ont été empruntés par les Etats-Unis durant la crise. Ne faut-il pas craindre un effondrement du pays devant tant de dettes ? 😱😱

 

Lire la suite