Le salaire des cadres à la baisse 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le coronavirus devrait peser sur les salaires. C’est ce que montre l’édition 2020 du baromètre de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), publiée ce mercredi, pour ce qui concerne l’encadrement. Mais la perspective d’une baisse du salaire médian des cadres en 2020 – qui serait une première, en tout cas depuis 2009 – est bel et bien inscrite en filigrane dans son étude.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Ces sombres perspectives devraient marquer un retournement de tendance . Après deux années très dynamiques, en 2017 et 2018, le salaire médian s’est « stabilisé à 50.000 euros » à la fin de l’an dernier (fixe + variable), note l’étude réalisée à partir du dépouillement de 16.000 questionnaires individuels.  Alors que l’on assistait depuis plusieurs années à une hausse constante du salaire des cadres, plusieurs phénomènes vont remettre en question cette dynamique », souligne le directeur général de l’Apec. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

En particulier, les générations nouvellement arrivées sur le marché du travail risquent de souffrir des effets de la crise provoquée par le coronavirus. Il semble difficile d’en connaître l’impact total, mais une chose est sûre : les prochains mois seront décisifs pour tout le monde. 📉📉

 

Lire la suite

 

ADP sur le point de proposer un plan de licenciement 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

La direction de Groupe ADP envisage de supprimer jusqu’à 700 postes sous la forme de départs volontaires face au choc de la pandémie de coronavirus sur son activité , a indiqué mardi le syndicat Unsa Sapap ADP.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


A l’occasion d’une réunion de négociations avec les syndicats dans la journée, la direction a présenté un projet d’accord de rupture conventionnelle collective (RCC) contenant « des mesures de départs volontaires qui concerneraient jusqu’à 1.400 salariés, dont 700 qui ne seraient pas remplacés », affirme l’Unsa Sapap dans un communiqué. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Le secteur aéronautique est l’un des premiers à subir les foudres de la crise et de la baisse d’activité liée à la pandémie de Covid-19. Le trafic aérien ne semble d’ailleurs pas prêt de revenir à la normale, et les plans de suppression d’emplois risquent de se multiplier. 👎👎 

 

Lire la suite

 

 

Le spectre de la déflation menace l’Europe

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

L’inflation est entrée en territoire négatif pour la première fois depuis 2016 dans la zone euro, ce qui traduit un recul des prix à la consommation. La première estimation de l’inflation pour le mois d’août, publiée mardi par Eurostat, fait état d’un taux de – 0,2% (contre + 0,2% attendu).

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Ce recul des prix est en partie dû au décalage de la période des soldes d’été dans plusieurs pays, dont la France ou l’Italie, à la baisse de la TVA en Allemagne et à la chute des prix des forfaits touristiques, notamment en Espagne. La baisse est particulièrement prononcée en Belgique (- 1,5%) et en Italie (- 1,3%). En France, elle atteint – 0,1%. En dehors de ces effets conjoncturels, cette désinflation signale l’échec des politiques publiques à encourager les consommateurs à dépenser.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Les injections massives de liquidités de la Banque Centrale Européenne n’ont donc pas suffi à soutenir un redémarrage qui se manifesterait par une hausse, même modeste, des prix. La déflation est aujourd’hui un risque que toutes les banques centrales du monde veulent éviter. Comment nos gouvernement vont-ils réussir à l’éradiquer ? ❓❓

 

Lire la suite