Le PIB du 3ème trimestre est révisé à la hausse et progresse de 18,7% selon l’Insee

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

L’Insee a révisé à la hausse vendredi son estimation du rebond de l’économie française au troisième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) affichant une progression de +18,7%, contre +18,2% estimé précédemment.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Le PIB reste toutefois «inférieur de 3,9% à son niveau du troisième trimestre 2019», précise l’Institut national de la statistique, qui explique notamment cette révision par une réévaluation de la consommation des ménages et de l’investissement en services.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Mais cette hausse du PIB au troisième trimestre témoigne tout de même d’une capacité de l’économie française à retrouver le chemin de la croissance. Il faut espérer que ce soit également le cas avec le déconfinement progressif annoncé par le président Macron cette semaine. 🤞🤞

 

Lire la suite

 

Comment le gouvernement va aider les plus précaires et les jeunes

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Entouré de quelques ministres, Elisabeth Borne pour le Travail notamment, le Premier ministre, a détaillé un ensemble de mesures pour les plus précaires qui, en cumulé, représentent un nouvel effort financier d’au moins 1 milliard d’euros. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


La première annonce porte sur le coup de pouce « exceptionnel » promis par le chef d’Etat pour les travailleurs précaires avec une garantie de ressources de 900 euros par mois. Concrètement, cette aide s’adresse aux 350.000 personnes, dont 70.000 jeunes, selon l’estimation du ministère du Travail, qui ne trouvent plus suffisamment de contrats courts pour s’assurer des revenus suffisants. Tout jeune pourra par ailleurs toucher jusqu’à 500 euros par mois, voire plus dès le départ si sa situation l’exige, quel que soit son niveau d’étude. Pôle emploi, l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) ou les Missions locales serviront de guichet pour évaluer et distribuer l’aide. Public visé : 50.000 jeunes pour un coût estimé à ce stade de 140 millions. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Des aides vont donc être mises en place par le gouvernement de façon à éviter que les plus précaires ne tombent dans une pauvreté insurmontable. Est-ce que cela sera suffisant pour une grande partie des français qui ne parviennent plus à vivre décemment ? Nous ne saurions le dire. En attendant, vous pouvez consulter l’ensemble des mesures sur ce site : lien. 🆘🆘 

 

Lire la suite

 

 

Le reconfinement a fait plonger le moral des ménages au plus bas depuis deux ans

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le reconfinement, annoncé fin octobre, fait déprimer les Français, bien plus qu’au cours du premier confinement. Leur moral, calculé par l’Insee est en effet au plus bas depuis décembre 2018. C’est-à-dire au moment de la crise des Gilets jaunes. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


« En novembre 2020, la confiance des ménages dans la situation économique baisse nettement », résume l’Insee. En baisse de quatre points cet indicateur est plus bas que lors de la première vague de Covid-19 (il avait atteint 92 au mois de mai) et à seulement deux points de son plus bas atteint en décembre 2018 lors de la crise des Gilets jaunes. Et le détail des données compilées par l’Insee montre que tous les signaux étaient au rouge en novembre. « Les ménages sont beaucoup moins optimistes sur leur situation financière future », explique l’Insee. En baisse de 5 points, le solde calculé par l’Insee se rapproche, sans l’atteindre de son niveau du mois de mai dernier.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Sans surprise, avec un moral en berne, les Français ont tendance à épargner de plus en plus. Est-ce viable à long terme alors même que l’économie, d’après les spécialistes, a besoin de voir l’épargne circuler et financer des actifs qui puissent alimenter la croissance…? Patience est mère de toutes les vertus en cette période. 😶‍🌫️

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous ? 

Épargner dans des actifs responsables et écologiques est de plus en plus rentable. L’an dernier, les encours des fonds d’investissement qui s’affichent « durables » ont quasiment doublé, passant de 149 à 278 milliards d’euros. Vous n’y avez jamais songé ?