Le lobby des banques fait encore ravage 😡

Pertes colossales pour le secteur aérien 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Les compagnies aĂ©riennes vont souffrir plus que jamais de la crise du coronavirus et de l’interruption du trafic mondial de passagers. Elles pourraient subir des pertes de 84 milliards de dollars au total en 2020, et plus de 15 milliards en 2021 a annoncĂ© mardi l’Association internationale du transport aĂ©rien. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


“Les pertes de cette annĂ©e seront les plus importantes dans l’histoire de l’aviation” a estimĂ© le directeur gĂ©nĂ©ral de l’Iata. En comparaison les compagnies aĂ©riennes avaient perdu 31 milliards de dollars lors de la grande crise de 2008. Les mesures d’aides des gouvernements du monde entier ont certes permis de sauver de nombreuses compagnies, mais elles ont Ă©galement pour effet d’augmenter leurs dettes Ă  des niveaux jamais vus : de 120 milliards de dollars avant la crise, elles atteignent aujourd’hui 550 milliards de dollars. 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Le secteur aĂ©rien est probablement le secteur qui souffre le plus de la crise du coronavirus. Or, si les compagnies aĂ©riennes sont en difficultĂ©s, elles achĂštent moins d’avions et mettent donc en pĂ©ril des entreprises comme Airbus. C’est alors tout un maillage de petits fournisseurs qui risquent de souffrir et de fermer la porte. Sauver le transport aĂ©rien devient donc une prioritĂ©. ✈✈

 

Lire la suite

 

L’Europe se met au service des banques 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

La crise du Covid-19 aura au moins permis aux banques de rappeler leur rĂŽle essentiel dans notre Ă©conomie. Mardi, la commission des affaires Ă©conomiques et monĂ©taires du Parlement europĂ©en a adoptĂ© une proposition Ă©mise fin avril qui assouplit certaines rĂšgles prudentielles bancaires de l’UE (notamment le rĂšglement sur les exigences de fonds propres) afin de maximiser la capacitĂ© des banques Ă  prĂȘter de l’argent. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Cela permettrait aux banques de rĂ©cupĂ©rer 30 milliards d’euros de capital en 2020, puis par ricochets de financer quelques 450 milliards d’euros de prĂȘts. L’AFME, un des lobbys des banques Ă  Bruxelles, a saluĂ© jeudi l’adoption de ces mesures, prises en un temps record. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Il ne faut pourtant pas s’y mĂ©prendre. Ces rĂšgles instaurĂ©es aprĂšs la crise et qui visaient Ă  contraindre les banques de bĂ©nĂ©ficier d’un certain montant minimum de fonds propres Ă©taient justes et nĂ©cessaires. C’est notamment parce que les banques ne bĂ©nĂ©ficiaient pas de fonds propres suffisants qu’elles ont connu tant de difficultĂ©s lors de la crise de 2008. Il faut rester prudent mĂȘme en ces temps tumultueux si l’on veut Ă©viter l’explosion du systĂšme bancaire.  💣💣

 

Lire la suite

 

 

L’Etat continue de soutenir l’économie 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Face Ă  la crise du coronavirus, le gouvernement a revu son budget Ă  la hausse. Un nouveau projet de loi de finances rectificative sera prĂ©sentĂ© aujourd’hui en conseil des ministres. C’est le troisiĂšme depuis le dĂ©but de la crise. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Ce nouveau plan devra prendre en compte une rĂ©cession spectaculaire de 11% de l’économie française en 2020. AprĂšs plus de 400 milliards d’euros de mesures d’urgence prises dans les deux budgets prĂ©cĂ©dents, ce nouveau budget rectifiĂ© va faire monter le soutien public Ă  460 milliards d’euros. Le secteur du tourisme bĂ©nĂ©ficiera d’une aide de 18 milliards d’euros, le secteur de l’automobile  de 8 milliards, l’aĂ©ronautique de 15 milliards. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Le gouvernement se veut le plus rassurant possible dans la gestion de la crise. Aucune entreprise ne sera laissĂ©e de cĂŽtĂ©. C’est un signal fort envoyĂ© aux marchĂ©s. Il faut espĂ©rer que cela suffise pour sauver nos emplois. 👌👌

 

Lire la suite