Le FMI veut que la France AIDE les victimes de la crise >>

Une absence d’inflation appelée à durer avec la reprise de la pandémie

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

La France et la zone euro se rapprochent de plus en plus d’une situation de déflation. En septembre et en octobre, les prix à la consommation n’ont pas bougé dans l’Hexagone. En Allemagne, ils ont baissé de 0,2 %, aidés par la baisse de la TVA décidée outre-Rhin jusqu’à la fin de l’année pour inciter les ménages à consommer. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Et avec les mesures de reconfinement qui se multiplient en Europe, à court terme, le phénomène risque de s’aggraver avec la chute du PIB prévue à la fin de l’année. Les traités européens s’étaient fixés, pour la stabilité de la zone euro, une inflation aux alentours de 2%. Nous en sommes donc aujourd’hui bien loin. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

La déflation que nous vivons peut, comme l’Histoire le prouve, avoir des conséquences néfastes sur les populations. La baisse des prix entraîne en effet bien souvent une baisse des salaires et crée ainsi un cercle vicieux dont il est difficile de sortir à court terme. 💥💥

 

Lire la suite

 

Le FMI continue d’encourager Paris à renforcer l’aide aux entreprises et aux victimes de la crise 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le FMI, comme chaque année, vient de publier un rapport sur l’état économique de la France. On peut dire que les commentaires sont élogieux et positifs. L’institution félicite en effet le président Macron pour la réponse donnée face à l’effondrement de l’activité au cours des derniers mois. Mais les experts du FMI s’inquiètent tout de même pour la suite et la perspective d’une deuxième vague. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


En termes d’évolution du PIB, le FMI estime que le rebond de 2021 sera limité entre 5 % et 6 %. « Mais les risques autour de cette prévision sont aujourd’hui très importants. Elle est orientée à la baisse » , précise Jeffrey Franks, directeur général du bureau Europe du FMI. Dans le projet de loi de finances pour 2021, actuellement débattu au Parlement, le gouvernement vise toujours de son côté 8 %, un chiffre arrêté avant la nouvelle phase de confinement qui a démarré jeudi à minuit. Or, cette inévitable ralentissement de la croissance en 2021 amplifiera nécessairement les déséquilibres des comptes publics. La dette sera en effet de 120% en fin d’année. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Mais le FMI insiste sur la nécessité de ne pas tenir compte du déficit pour l’instant et de continuer à mettre en place des mesures d’aides aux entreprises et aux particuliers. Vous trouverez sur ce lien l’ensemble des aides mises à votre disposition : aides entreprises. 💸💸

 

Lire la suite

 

 

Automobile : la grande peur d’un nouvel effondrement

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le mois d’octobre 2020 s’est soldé par un recul des immatriculations de véhicules neufs : − 9,5 % par rapport à la même période de 2019, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), publiés dimanche 1er novembre. C’est la huitième fois, cette année, que les ventes de voitures évoluent à la baisse. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Sur les dix premiers mois de l’année, la facture s’alourdit encore pour le commerce automobile hexagonal, avec désormais une baisse de 26,9 % depuis janvier, soit un demi-million de véhicules de retard par rapport à l’an dernier.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Le problème, en l’occurrence, est que la fermeture des concessions peut avoir des répercussions sur l’ensemble de la filière : sur le commerce automobile, mais aussi sur toute la chaîne industrielle – constructeurs et équipementiers, jusqu’à la production d’acier dans les hauts-fourneaux. C’est donc l’ensemble du tissu industriel qui est menacé par la baisse de la production et de la consommation automobiles 🚗🚗

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous ? 

 

200 millions de personnes visitent au moins un compte professionnel par jour sur Instagram et un tiers des stories les plus vues sont créées par des marques. Créer son business et lui donner de la visibilité n’a jamais été aussi simple.