La France peut-elle emprunter indéfiniment ?

Qu’est-ce qu’il se passe ?

Le gouvernement français a déjà annoncé un endettement pour l’année 2020 de plus de 110 milliards d’euros d’ici la fin de l’année, et la facture pourrait encore gonfler. Pour financer ce plan, l’Etat va devoir emprunter au moins 90 milliards d’euros de plus que ce qui était initialement prévu dans le budget, soit 323 milliards d’euros au total…des chiffres exorbitants qui laissent songeur.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

En regardant froidement les chiffres, il est clair que la situation de notre endettement est alarmante… La dette française cumulée va s’envoler à 115% du PIB en 2020. Le déficit rien que pour l’année 2020 devrait s’élever quant à lui à 9% du PIB.Ces seuils n’avaient jamais été atteints depuis la première guerre mondiale. Le gros problème d’un tel endettement est la confiance des marchés vis à vis de la France. Ces derniers vont être de plus en plus suspicieux et ainsi augmenter leurs taux d’intérêt. Avec cette hausse des taux, la France deviendra incapable de continuer à s’endetter. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

La dette est donc une bombe à retardement dont il faut se méfier. Un jour, lorsqu’elle sera trop importante, les impôts augmenteront pour pouvoir la rembourser, ou alors l’Etat fera tout simplement faillite… Une situation qui semble bien inextricable. 💥💥

Lire la suite

 

Un retour de la crise de la zone euro se profile. 

Qu’est- ce qu’il se passe ?

Les premiers soubresauts d’une possible crise de la zone euro se font sentir sur les marchés financiers. Le sommet européen de jeudi 23 avril n’a débouché sur aucune percée majeure, poussant les investisseurs à se détourner de l’euro pour privilégier le dollar. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Les premières mesures de la Banque Centrale Européenne avaient pourtant rassuré les marchés. La BCE avait en effet lancé un vaste plan de rachat de dettes souveraines de 700 milliards d’euros. Mais progressivement les tensions ressurgissent, comme le prouve la fuite des capitaux hors de la zone euro. L’euro a d’ailleurs reculé face au dollar et le taux de la dette italienne est remonté au dessus de 2%. Or, plus ce taux augmente plus les pays vont avoir de mal à emprunter, alors même qu’emprunter semble la seule solution pour sortir de la crise du coronavirus. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

De leur côté les agences de notation sont en train de réfléchir à l’abaissement de la note de l’Italie… Entre fin février et fin mars, le pays a d’ailleurs enregistré une sortie de capitaux de 107 milliards d’euros. En clair, une situation similaire à celle de 2010 où les marchés avaient perdu toute confiance en la zone euro est en train de se produire… Comme si nous n’avions pas déjà assez de problèmes…😱😱

Lire la suite

 

Un écart anormal entre la dépression mondiale et la valeur des bourses 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

Tous les experts financiers sont en train de s’inquiéter devant l’inexplicable écart qui existe entre la grave dépression que nous vivons et les valeurs boursières encore anormalement hautes. Le FMI l’avait annoncé cette semaine, nous vivons la plus violente crise économique depuis la Grande Dépression des années 30. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Face à cette situation catastrophique, le marché boursier a repris des couleurs inattendues avec une hausse de 23% depuis un mois, recouvrant la moitié du crash financier début mars. Le problème est qu’en 1929, le marché boursier avait lui aussi connu un premier krach puis s’était redressé de 44% pour finalement de nouveau chuter de 80%… C’est exactement ce scénario que craignent les investisseurs. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

Si tel est le cas, il faut avoir à l’esprit que nous ne sommes qu’aux débuts d’une crise dévastatrice qui n’en finira pas de ravager les économies de toute la planète. Reste à prier pour que la situation revienne à la normale le plus rapidement possible. 💣💣

Lire la suite