La Banque de France alerte Macron !

Royaume-Uni : la dette publique dépasse les 2000 milliards de livres

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

La dette publique du Royaume-Uni a dépassé fin juillet le seuil des 2000 milliards de livres pour la première fois, tandis qu’en parallèle les ventes au détail se sont hissées au-dessus de leur niveau d’avant la pandémie, a annoncé vendredi l’Office national des statistiques (ONS).

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Les finances publiques britanniques se détériorent à grande vitesse en raison du coût des mesures d’aide à l’économie déployées ces derniers mois pour affronter les conséquences de la pandémie. La dette s’établissait précisément à 2004 milliards de livres le mois dernier, soit 227,6 milliards de plus qu’un an plus tôt. Elle représentait en juillet plus de 100% du produit intérieur brut (100,5%) pour la première fois depuis 1961.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Aucun pays européen ne semble échapper à la maladie de l’endettement. Cette maladie peut elle aussi devenir le cauchemar des politiques. Va-t-on se décider à arrêter de s’endetter après la crise du coronavirus ou allons-nous foncer droit dans le mur ? 💥💥

 

Lire la suite 

 

Impôts : les choix de l’exécutif compliquent un peu plus la donne budgétaire

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le gouverneur de la Banque de France annonçait récemment dans une lettre adressée au président de la République qu’il était nécessaire de ne pas sombrer à des baisses faciles d’impôts, pouvant devenir néfastes pour notre économie. Les choix faits par le gouvernement ces dernières semaines vont à rebours de ses préconisations.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Il y a d’abord eu l’annonce d’une baisse massive des impôts de production dès l’an prochain – 10 milliards d’euros – alors que le gouvernement renâclait depuis le début du quinquennat à faire un geste sur ce point. Ces choix compliquent un peu plus l’équation budgétaire de 2021. Fin juin, Bercy avait annoncé prévoir pour l’an prochain un déficit réduit à 5,5 % du PIB (-11,4 % en 2020). 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

L’équation semble difficile à résoudre. D’une part une population qui se sent démunie devant le chômage grandissant et qui souhaite voir les aides se multiplier, à juste titre. D’autre part, un déficit qui ne peut pas se financer seul, et que les baisses d’impôts creusent. Comment faire pour surmonter ce dilemme ? ❓❓

 

Lire la suite 

 

 

La reprise économique s’essouffle en Europe

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le rebond économique qui a fait suite au ralentissement lié à la crise du coronavirus semble stagner. L’indice IHS Markit est tombé à 51,6 en août contre 54,0 en juillet. Cela signifie que les experts économique s’attendent à un plateau et à une baisse de la croissance après le regain de juillet. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


La récente résurgence du coronavirus sur le continent inquiète l’ensemble des acteurs économiques et financiers, d’où les prévisions pessimistes annoncées. L’indice PMI composite de la France s’est replié à 51,7 en août, un point bas en deux mois, contre 57,3 en juillet. Or, les économistes interrogés par Dow Jones Newswires prévoyaient pour août un indice PMI des services à 56 et un indice PMI du secteur manufacturier à 53,1.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Il faut espérer que ces prévisions soient fausses et qu’un vaccin soit trouvé dans les prochaines semaines pour éviter à l’Union Européenne des difficultés dont elle n’a pas besoin. Le mois de septembre sera déterminant. 🤞🤞

 

Lire la suite