Imaginez si tout redevenait normal…

Le mystère des liquidations judiciaires 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

En apparence, cela baisse. En réalité, cela ne devrait plus tarder à monter très vite. Au troisième trimestre, les défaillances d’entreprises ont de nouveau reculé en France . La société Altares a recensé 6.700 défaillances entre juin et septembre 2020, soit une baisse de 35 % par rapport à la même période de 2019. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Depuis janvier, les tribunaux ont prononcé 24.000 ouvertures de procédures collectives, soit le plus bas niveau de défaillances depuis 1989 , malgré la crise du Covid.Elle s’explique par les dispositifs de soutien aux entreprises, comme les prêts garantis par l’Etat et l’activité partielle prise en charge en grande partie par les finances publiques.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Le nombre de défaillances d’entreprise anormalement faible cache une réalité plus cruelle. Les entreprises se cachent derrière un mur de dettes grandissant, que leur cycle d’exploitation ne leur permettra plus de rembourser. Des dizaines de milliers de français risquent d’être touchés, surveillez vos arrières. 💥💥

 

Lire la suite

 

Le crédit immobilier pèse toujours plus dans le surendettement. 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le poids du crédit immobilier dans le surendettement des ménages ne cesse de grimper ces dernières années en France. Et cela, alors que la baisse des taux aurait dû alléger le taux d’effort des ménages dans ce domaine, facilitant les réaménagements de paiement.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


L’année dernière, au sein des dossiers de surendettement déposés auprès de la Banque de France, le crédit à la consommation et les prêts immobiliers se trouvaient au coude à coude, représentant chacun environ 35 % de l’endettement du ménage, selon la dernière enquête typologique de la Banque de France.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Devant l’inquiétude grandissante de la Banque de France, l’octroi de prêts immobiliers risque d’être plus difficile dans les années à venir. Il serait peut-être temps d’imaginer d’autres sources de revenus si vous aviez prévu d’investir dans la pierre. 🏠🏠

 

Lire la suite

 

 

Et si fin 2021 tout revenait à la normale ? 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Malgré son ampleur – 100 milliards d’euros – le plan de relance mis en place à la rentrée 2020 ne fera pas de miracle, en tout cas pas en 2021. L’effet sur la croissance serait ainsi de 1,1 point l’an prochain, selon les estimations réalisées par l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) et rendues publiques mercredi 14 octobre.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


En tenant compte de cette impulsion supplémentaire, la croissance du produit intérieur brut (PIB) en 2021 serait de 7 %, alors qu’elle aurait été de 6 % en son absence. Bonne nouvelle : le PIB de la France reviendra ainsi, à la fin de l’année 2021, à un niveau proche de celui atteint fin 2019

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Le tableau n’est pas sombre. Malgré des difficultés apparentes, il vous sera possible de retrouver des conditions économiques favorables l’année prochaine et le plan développé par Emmanuel Macron et le gouvernement devrait faire effet. Il faudra que les plus démunis puissent bénéficier d’aides gouvernementales. 🌞🌞

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous ? 

Richard Branson, le tapageur patron de Virgin Galactic, souffrait d’une dyslexie profonde avant de devenir le milliardaire qu’il est aujourd’hui. Il a surmonté son handicap en travaillant dur… Vous n’avez plus d’excuse !