Faites-vous partie de ces français qui empruntent ?

Les profits des géants du CAC 40 réduits à néant 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Pris dans son ensemble, le CAC 40 n’a généré aucun profit au premier semestre, une première depuis au moins 2006, selon la base de données S & P Capital IQ. Les stars de la cote parisienne affichent des résultats nets agrégés dans le rouge (-100 millions d’euros), avec plus d’une entreprise sur trois en pertes. A titre de comparaison, les sociétés du CAC 40 étaient parvenues à dégager un résultat net de 6 milliards au second semestre 2008 et de 20 milliards au premier semestre 2009.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Les grandes entreprises françaises partaient pourtant d’une base solide. En 2019, leur chiffre d’affaires s’est élevé à 1.391 milliards d’euros, un nouveau record. Airbus est la société la plus touchée, avec une chute de 39 % de son activité au premier semestre. Les secteurs de l’industrie et du BTP, de l’énergie et des matières premières, ainsi que le luxe et la cosmétique affichent tous des chutes supérieures à 20 %.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Personne ne semble épargné par la baisse d’activité liée au coronavirus, les petits comme les grands, les salariés comme le patronat. Plus que jamais, il faut éviter qu’un nouveau confinement généralisé soit voté, au risque de nuire à toute la population. Restons prudents. 😷😷

 

Lire la suite

 

Les Français, amoureux des emprunts 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Selon une enquête réalisée par CSA Reasearch, près d’un Français sur deux (48%) envisageait de souscrire un crédit à la consommation pour ne pas avoir à toucher à son épargne. Ce phénomène s’est renforcé avec le confinement, car c’est une hausse de 14 points par rapport à février 2020.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Les Français se sont montrés particulièrement prudents avec leur épargne pendant le confinement. Entre mars et fin juillet, les ménages ont déposé 85,6 milliards d’euros selon la Banque de France, dont 25,1 milliards d’euros seulement en avril. Ils préfèrent donc user du crédit à la consommation pour faire face aux difficultés liées à la crise. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Les français ne rechignent pas à consommer mais préfèrent passer par des crédits. Ce n’est pas toujours une solution à privilégier. Les taux des organismes de crédit peuvent être “variables” et très élevés, ce qui rend le remboursement des intérêts inutilement lourd. Calculez donc bien le coût des intérêts avant d’y avoir recours. 💸💸

 

Lire la suite

 

 

L’endettement des entreprises se creuse 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

L’endettement des grandes entreprises du CAC a grimpé de plus de 50 % depuis la fin 2018. Une hausse d’une ampleur sans précédent depuis au moins 2006. Il est passé de 161 milliards d’euros à 242 milliards.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Confrontées à des baisses d’activité drastiques, les grandes sociétés ont eu recours à l’endettement pour amortir le choc sur leur trésorerie, ce qui se reflète dans leur bilan. Le « gearing », soit la dette nette rapportée aux fonds propres, a retrouvé son niveau de fin 2009, à 39 %. Depuis 2014, il se maintenait autour des 25 %. « L’endettement net reste toutefois dans des proportions raisonnables par rapport à 2008 », où ce ratio avait atteint les 49 %, estime Nicolas Klapisz, associé France chez EY.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Pour l’instant contenu, les entreprises doivent regarder leur endettement de très près et ainsi éviter de se retrouver devant des murs de dettes infranchissables. Les prêts garantis par l’Etat permettent de limiter la part des intérêts dans le remboursement de la dette des entreprises. Si nous passons à côté d’un deuxième confinement, il serait temps pour vous d’investir dans le CAC 40 qui, malgré de mauvais résultats, parvient à limiter la casse et regarde déjà vers un futur plus radieux. 📈📈

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous ? 

79% des millionnaires ont construit leur fortune par eux-mêmes, sans aucun héritage. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.