Faites-vous moins de trajet en voiture ?

BP, première major à annoncer le déclin du pétrole 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

C’est l’une des plus grandes compagnies pétrolières, BP, qui l’annonce ce lundi. La consommation mondiale de pétrole ne devrait plus augmenter, même en l’absence de nouvelles mesures pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

La demande se relèverait certes de l’impact de la pandémie, qui a fait chuter les déplacements automobiles et aériens, principaux moteurs de la croissance. Mais elle resterait ensuite « largement stable, autour de 100 millions de barils par jour pour les vingt prochaines années, avant de descendre à 95 millions de barils en 2050 », estime BP dans son rapport annuel sur l’énergie. 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Nous semblons changer de paradigme économique. Notre consommation et notre production se verdissent, avec le développement de politiques toujours plus écologiques, notamment en Europe. De nouveaux secteurs économiques vont se développer, une aubaine pour la croissance ? 🛢️🛢️ 

 

Lire la suite

 

La Banque de France table sur une reprise économique plus forte que prévu 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

La reprise est sur de bons rails. C’est en tout cas ce que pensent les économistes de la Banque de France. Dans leurs prévisions présentées ce lundi, ils tablent sur une baisse du PIB de 8,7 % cette année, soit une contraction toujours prononcée mais sensiblement moins forte que celle anticipée en juin (-10,3 %). 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


L’an prochain, mécaniquement, le rebond sera marqué, l’année 2020 ayant été plombée par le confinement. La Banque de France prévoit une hausse du PIB de 7,4 % en 2021 – le chiffre était de 6,9 % en juin dernier – sans tenir compte des effets du plan de relance.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Les nouvelles sont donc bonnes du côté de la reprise économique. Les experts semblent optimistes pour le pays, ce qui permettrait aux français les plus démunis de pouvoir respirer avec plus de sérénité. Espérons donc que ces prévisions soient véridiques. 📈📈

 

Lire la suite

 

 

KLM : tensions et incertitudes autour du plan de sauvetage 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Les choses n’avancent pas au même rythme en France et aux Pays-Bas. Si Air France a déjà commencé à utiliser les 7 milliards d’euros de crédits mis à sa disposition par le gouvernement français et les banques, son partenaire KLM attend toujours les 3,4 milliards d’euros promis par son gouvernement. Le déblocage des fonds, dont dépend la survie de la compagnie néerlandaise, reste en effet conditionné à la mise en oeuvre d’un plan de réduction des coûts.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Dans ses grandes lignes, ce plan d’économies prévoit une importante réduction des effectifs, pouvant aller jusqu’à 5.000 emplois sur les 33.000 salariés du groupe KLM (en incluant Transavia), assortie de baisses des salaires. Des tensions illustrées par les dernières déclarations du ministre des Finances, Wopke Hoekstra, affirmant dimanche que la survie d’Air France-KLM « n’est pas automatique ».

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Ce débat sur le sauvetage de KLM illustre parfaitement les difficultés rencontrées par le secteur aérien : difficultés liées à la crise sanitaire mais aussi difficultés structurelles, le transport aérien étant très polluant. De nombreux écologistes, de plus en plus nombreux aux Pays-Bas, souhaitent en effet réduire drastiquement l’activité de KLM, indépendamment du Covid-19. 🥬🥬

 

Lire la suite