Et si on annulait nos dettes ? 😂

Un plan de relance historique pour le secteur automobile

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le prĂ©sident Emmanuel Macron a annoncĂ© hier un plan de relance historique consacrĂ© Ă  l’industrie automobile. Le plan est estimĂ© au total Ă  8 milliards d’euros et doit permettre de soutenir un savoir-faire qui incarne selon le prĂ©sident Emmanuel Macron “le gĂ©nie de notre nation”.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Ce plan concerne notamment une aide Ă  la reconversion, c’est Ă  dire une incitation Ă  l’achat de vĂ©hicules Ă©lectriques pour les français. Cette aide sera de 6 000 Ă  7 000 euros pour les particuliers et de 3 000 Ă  5 000 euros pour les entreprises. Par ailleurs, un fonds d’un montant d’un milliard d’euros est annoncĂ©. Il permettra de moderniser l’ensemble du maillage des sous-traitants français de façon Ă  les rendre plus compĂ©titifs. En Ă©change de ces aides, les constructeurs automobiles se sont engagĂ©s Ă  produire 1 million de vĂ©hicules Ă©lectriques, hybrides, ou hybrides rechargeables en 2025.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

L’intention du gouvernement est claire. Cette crise doit ĂȘtre un signal d’alarme. Sauver l’économie est primordial pour le gouvernement et impulser la transition l’est Ă©galement. Ce plan ambitieux permettra probablement de redonner du moral aux constructeurs automobiles dans la tourmente. Et les Français pourront acheter des voitures plus facilement. 🚘🚘

 

Lire la suite

 

Et si on annulait nos dettes?

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

C’est un dĂ©bat inĂ©dit qui agite la sphĂšre des Ă©conomistes, mais aussi des politiques depuis quelques jours. Ce dĂ©bat porte sur le rĂŽle de la Banque centrale europĂ©enne face au spectaculaire accroissement de la dette des Etats europĂ©ens pour lutter contre le coronavirus. Le montant que ces derniers emprunteront cette annĂ©e devrait ĂȘtre supĂ©rieur Ă  1000 milliards d’euros et la dette italienne devrait atteindre 160% de son PIB.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

De son cĂŽtĂ©, la France devrait largement exploser les 115% d’endettement. Ni l’augmentation des impĂŽts, ni la rĂ©cession Ă©conomique ne sont envisagĂ©es pour rĂ©duire cette dette. Alors certains Ă©conomistes proposent de plus en plus d’annuler la dette de la BCE
 Mais ces avocats de l’annulation n’ont pas conscience des consĂ©quences nĂ©fastes que cela aurait sur l’inflation. Annuler la dette aurait en effet pour consĂ©quence une baisse Ă©norme de monnaie en circulation. Or, lorsque la monnaie se fait rare, sa valeur augmente. Et l’Allemagne se souvient trop bien de la cruelle hyperinflation des annĂ©es 30 pour accepter une telle mesure.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Ce dĂ©bat d’une potentielle annulation de la dette de la BCE cache la rĂ©alitĂ© de notre Ă©conomie. Si un tel besoin d’endettement a Ă©tĂ© nĂ©cessaire pour la maintenir en vie, c’est que de gros problĂšmes existent par ailleurs. Ne nions pas ces problĂšmes d’un coup de baguette magique et n’oublions pas que ce sont les particuliers qui souffriront le plus d’une telle inflation. đŸ˜±đŸ˜±

 

Lire la suite

 

 

La rivalité sino-américaine redessine les cartes de la mondialisation

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Les relations entre la Chine et les Etats-Unis n’en finissent pas de se dĂ©tĂ©riorer. Cette rivalitĂ© semble se rapprocher Ă©trangement de celle qui existait au dĂ©but du XXĂšme siĂšcle entre le Royaume-Uni et l’Allemagne. Le Royaume-Uni ne supportait pas la montĂ©e en puissance extraordinaire de l’Allemagne, tout comme les Etats-Unis pour la Chine.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Et cette montĂ©e en puissance est aujourd’hui indĂ©niable. La Chine est loin la premiĂšre puissance commerciale du monde. Les Etats-Unis s’en inquiĂštent et cette inquiĂ©tude s’accĂ©lĂšre avec le Covid-19. La peur du dĂ©clin les fait se replier sur eux-mĂȘmes et la mondialisation en prend un coup. Ce repli sur soi a commencĂ© depuis plusieurs annĂ©es : le commerce mondial a baissĂ© de 5% entre la pĂ©riode de 1985-2007 et la pĂ©riode 2012-2015.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Lorsqu’en 1913, l’ensemble des pays du monde entier ont fait le choix de se retirer de la mondialisation, il a fallu 60 ans pour retrouver un niveau d’intĂ©gration Ă©conomique aussi fort. Le problĂšme est que l’économie est aujourd’hui bien trop interdĂ©pendante pour que les pays enclenchent un tel retour en arriĂšre. Les consĂ©quences, si la guerre entre les deux superpuissances continue, seront dĂ©vastatrices pour l’économie mondiale et europĂ©enne
 N’oublions pas que cette mondialisation a permis de rĂ©duire drastiquement la pauvretĂ©. 😰😰

 

Lire la suite