Cette entreprise française SUPPRIME 2500 postes…

La Cour des comptes critique le « court-termisme » des gouvernements

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Alors que la dette publique approche 120 % du PIB , le gouvernement est décidé à proposer dans les prochains mois une trajectoire de redressement des comptes publics pour le futur. Objectifs de long terme jamais atteints, vision globale des finances publiques quasi impossible avec la multiplicité des acteurs et budget de l’Etat largement émietté : les magistrats financiers font une lecture extrêmement critique de la façon dont les comptes publics sont pilotés en France. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


Les objectifs fixés par les cinq lois de programmation adoptées depuis 2008 « n’ont que rarement été atteints ». Sans que cela n’entraîne des conséquences politiques pour les gouvernements concernés. La Cour y voit une des raisons pour laquelle la France est entrée dans la crise actuelle avec des comptes bien plus dégradés que ses voisins, qui font preuve d’un « engagement politique dans la durée ».

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

La Commission européenne s’inquiète d’ailleurs de la gestion budgétaire de notre pays. Elle a donné un avertissement à la France en dénonçant des mesures pour lutter contre la crise parfois disproportionnées en comparaison de l’état actuel de ses finances. Un problème qu’il est nécessaire de prendre au sérieux donc, si l’on veut éviter un déficit globalisé de nos finances publiques. 📈📈

 

Lire la suite

 

Renault : suppression de 2500 postes 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

La suppression de 2500 postes chez Renault est actée. Ce jeudi, la CFE-CGC, premier syndicat du constructeur, a annoncé qu’il avait décidé de signer l’accord qui aboutira à ces suppressions dans l’ingénierie et les fonctions tertiaires du groupe dans l’Hexagone.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


En grande difficulté financière, Renault avait indiqué fin mai qu’il allait supprimer 15.000 emplois dans le monde dont 4600 en France. En plus des 2500 déjà actées, 2100 suppressions de postes sont donc encore prévues, cette fois dans les usines françaises. Ces dernières restent à négocier.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Signe d’un secteur automobile en perdition, les plans de suppression d’emplois vont s’enchaîner dans les prochains mois. C’est toute la filière de l’automobile qui semble souffrir, aussi bien les grandes marques que les sous-traitants et c’est l’ensemble du tissu industriel français qui voit ses emplois menacés. 🚗🚗 

 

Lire la suite

 

 

Baisse spectaculaire des ventes début novembre, même avec le «click & collect»

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Malgré les achats en ligne, le commerce spécialisé a vu son chiffre d’affaires s’effondrer de 80% depuis le nouveau confinement le 30 octobre, selon deux fédérations qui ont exhorté les autorités à rouvrir dès le 27 novembre, «un impératif».

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


«La situation est à ce jour particulièrement préoccupante pour le secteur», avec «60.000 magasins représentés par l’Alliance du commerce et le Procos» fermés «et au moins 290.000 collaborateurs» en chômage partiel, ont affirmé dans un communiqué ces deux entités revendiquant rassembler «80.000 magasins de commerces spécialisés».

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Selon les experts, ce sont non seulement les PME mais aussi toutes les ETI et grandes entreprises du commerce spécialisé qui sont menacées par la crise. La pression est donc exercée pour que le gouvernement accepte de rouvrir les magasins dès le 27 Novembre. Cèdera-t-il? Nous devrions le savoir prochainement. 😲😲

 

Lire la suite

 

PS : le saviez-vous ? 

Les catastrophes successives du Boeing 737 MAX ont coûté à l’avionneur américain 18 milliards de dollars si bien que fin 2019, le groupe subissait une perte de 636 millions d’euros. Une erreur qui coûte très cher.