Allez-vous payer les CoronaDETTES ?

Chine : quand WeChat, premier réseau social du pays, prouve les erreurs du gouvernement

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

Une étude récente menée par cinq chercheurs sur les maladies infectieuses en Chine décrit une tendance surprenante sur le réseau social chinois WeChat : l’utilisation de mots-clés liés au nouveau coronavirus a augmenté de façon spectaculaire plus de deux semaines avant que les autorités ne confirment les premiers cas. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Les données ont montré que l’utilisation du mot “essoufflement” et “dyspnée” a atteint son paroxysme le 22 décembre, le terme “diarrhée” le 18 décembre et le terme “Feidan” qui signifie SRAS en chinois à partir du 15 Décembre et est resté à des niveaux élevés jusqu’au 29 décembre. C’est d’ailleurs le 29 décembre que le docteur Li Wenliang a partagé une note au sujet d’une maladie semblable au SRAS qui avait frappé plusieurs patients. La police a ensuite fait signer au docteur une lettre reconnaissant qu’il avait fait de faux commentaires. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

Toutes ces données laissent planer le doute sur l’honnêteté du gouvernement chinois dans la gestion de la crise. Pour préserver la sécurité dans le pays, on le sait, le Parti Communiste est souvent prêt à beaucoup, beaucoup de choses… Peut-on faire confiance à la Chine et nous reposer sur eux comme on le fait à l’heure actuelle ? 🧨🧨

Lire la suite

 

Coronadettes : qui va payer ? 

Qu’est- ce qu’il se passe ?

“Quoiqu’il en coûte”, cette phrase, devenue célèbre, proférée par l’ancien directeur de la banque Centrale Européenne en pleine crise des dettes souveraines en 2012, est répétée aujourd’hui par l’ensemble de la classe politique européenne. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Dans l’immédiat, ce “quoiqu’il en coûte” se traduira par une pluie de milliers de milliards d’euros, censé ranimer une activité économique en pleine décroissance. Mais la réalité est bien différente : fabriquer de la monnaie à volonté comme suggéré par les États entraînera nécessairement une inflation néfaste. 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

Pour reprendre les mots de Zweig qui décrit l’inflation des années 30 et ses conséquences : “Qui avait fait des économies pendant quarante ans était réduit à la mendicité.” Ne devons-nous pas apprendre de nos erreurs et éviter, encore et encore, de faire payer les honnêtes petits porteurs ? 👿👿

Lire la suite

 

Singapour : le spectre de la deuxième vague de plus en plus présent

Qu’est- ce qu’il se passe ?

Alors que l’Europe et les États-Unis bataillent durement pour contenir la première vague de coronavirus qui n’en finit pas de ravager les populations, l’Asie s’inquiète de plus en plus de l’émergence d’une deuxième vague…

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Dans ce contexte, le premier ministre de Singapoure a décidé de fermer pour une durée d’un mois l’ensemble des écoles du pays ainsi que l’ensemble des lieux de travail. Cette décision intervient après une transmission plus locale et l’arrivée de nouveaux clusters dans le pays ces derniers jours. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

Le revirement de Singapour risque d’inquiéter les autres capitales d’Asie qui ont également refusé, pour des raisons politiques ou économiques, d’imposer des confinements à leur populations. Ces capitales étaient pour l’instant les seules au monde à ne pas subir d’arrêt économique… Si c’est le cas, plus personne ne pourra porter un système économique au bord de l’effondrement. 😵😵

Lire la suite