Pourquoi il faut acheter du dollar US

Acheter du dollar - Investisseur Malin

Ces dernières années, acheter du dollar a été une de mes meilleures idées. Pourquoi ? Parce que la variation des devises peut être mortelle pour votre patrimoine ! Ou au contraire, vous pourriez bien faire de ces variations votre meilleur allié pour vous enrichir facilement et ne pas vous faire plumer par le système banquaire mondial actuel.

L’impact énorme des variations de devise

Pour vous démontrer ça, revenons un instant dans le passé. Pendant l’été 2018 l’euro était à environ 1,20€ pour 1$.  En été 2019 l’euro était à environ 1,10€ pour 1$. Supposons qu’en 2020, l’euro et le dollar soient à parité, c’est-à-dire que 1€ = 1$. Si deux particuliers avaient adopté deux stratégies différentes sur ces trois ans, avec chacun 100 000€ de cash en 2018, ça donnerait ça :

  • L’un (Monsieur Dollar) changent ses euros en dollar en 2018
  • L’autre (Monsieur Euro) gardent son cash en euro en 2018

Ensuite en 2020, Monsieur Dollar change tout son cash en dollar de nouveau en euro. Alors le pouvoir d’achat de Monsieur Dollar aurait augmenté de 20% sur ces deux ans par rapport à celui de Monsieur Euro. Comprenez-vous pourquoi il faut acheter du dollar quand l’euro baisse ?

Conclusion : les variations de devises peuvent facilement détruire votre patrimoine ! Imaginez que votre salaire soit amputé de 20% tous les trois ans par votre employeur, parce que « l’économie c’est comme ça », cela vous parait-il normal ?

Et encore, les variations entre l’euro et le dollar sont faibles par rapport à d’autres cas dans le monde. Les pays d’Amérique latine ont souvent des problèmes d’inflation. En Argentine, vous auriez perdu 50% de votre patrimoine en gardant vos pesos argentin en 2019. Ou encore le cas bien connu du Venezuela, qui a souffert d’une inflation de 130 060% en 2018.

Un cas concret avec l’immobilier

Ce phénomène peut avoir un impact sur toutes vos opérations, dont des grosses comme l’investissement immobilier. Supposons que vous souhaitez partir à la retraite sous le soleil de Floride aux USA, et y acheter une maison.

Si celle-ci coûte 100 000$ en 2018 et que vous l’achetez directement après avoir transféré vos euros en dollars, vous vous retrouvez avec une maison et 20 000$ en cash. Si vous attendez 2020 pour échanger vos devises et procédez à l’achat, vous n’aurez plus que 100 000 dollars en cash pour acheter une maison qui, vu l’évolution du marché immobilier, coûtera plus de 100 000 dollars à ce moment-là. Vous ne pourrez donc même plus l’acheter dans cette configuration !

Le seul biais psychologique à éviter

Sur le plan psychologique, ne rien faire (comme ne pas changer sa devise) EST en fait aussi une décision. Monsieur Euro souffre d’un biais psychologique extrêmement répandu qui est celui du détachement de ses responsabilités lorsqu’on opère dans un système qui nous semble incontrôlable.

Beaucoup de particuliers insisterons que ce n’est pas de leur faute s’ils ont perdu 20% de leur pouvoir d’achat en deux ans : « c’est le climat économique » ou « les politiques monétaires des grandes banques centrales ». Alors que nous pouvons tous y faire quelque chose grâce à l’échange de devise, qui est aujourd’hui rapide et peu cher. Car oui, aujourd’hui acheter du dollar, c’est facile.

LE DANGER : les banques européennes

Sachez qu’en plus de tout ça, les comptes courants en dollars sont rémunérés, alors que les comptes en euro ne le sont pas. C’est-à-dire que chaque mois, la banque vous reverse des intérêts sur l’argent disponibles sur votre compte courant en dollar.

En prenant notre exemple précédent, Monsieur Dollar aurait gagné 2% d’intérêts par an grâce à ça. Soit un peu plus de 4000$ en un an. Dans le même temps,  Monsieur Euro n’aurait rien touché. Ces rémunérations permettent de non seulement compenser l’inflation, et aussi de se faire un petit peu d’argent de poche.

Un jour, il se pourrait même que les comptes courants libellés en euro deviennent négatifs… À l’époque, Chypre avait testé des taux négatifs sur des comptes courants excédents les 100 000€, la Suède a fait de même pour les comptes à 5M€ de capitaux. Ajoutez à ça qu’en ce moment, les banques européennes sont en plus des bombes à retardement, et vous avez le tableau complet !

Après la crise de 2008, les Etats-Unis ont imposé des mesures et réformes assez strictes sur leurs banques. En Europe, il y a eu quelques mesures, mais rien de vraiment important. Les banques italiennes font chaque année les grands titres lorsqu’il est révélé qu’elles ont accepté de nouveaux prêts toxiques. Et la Deutsche Bank, la plus grosse banque d’Europe, est complètement surendettée…

Conclusion : faut-il acheter du dollar ?

Vous l’avez compris, échangez au plus vite vos euros en dollars d’autant plus qu’une crise est de plus en plus proche. Même en temps de stabilité économique, vous y gagnerez grâce à des taux favorables et une augmentation constante de votre pouvoir d’achat.

Amicalement,
l’Investisseur Malin

[yasr_overall_rating]