À lire si vous avez acheté de l’or >>

La descente aux enfers continue pour les valeurs bancaires 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

L’indice sectoriel européen des banques a perdu 36 % cette année, contre 13 % pour l’EuroStoxx ​ou 18 % pour le CAC 40. Pour certaines, notamment en Espagne et en France, la chute est particulièrement brutale.
Banco de Sabadell, par exemple, a perdu 70 %, Bank of Ireland 62 %, Société Générale 56 %, ABN Amro 55 %, Santander 49 %, et ING comme Natixis 43 %…

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Aux yeux de certains, la douche froide a quelque chose d’injuste. « Des provisions doivent être passées et les résultats d’exploitation sont médiocres. Mais en réalité, le secteur n’a jamais été aussi bien capitalisé », remarque Régis Bégué chez Lazard Frères Gestion. Les ratios de fonds propres durs se situent le plus souvent entre 12 et 14 % pour les banques européennes, bien au-delà des exigences réglementaires.

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Malgré des valeurs boursières en net déclin, la situation ne semble pas si catastrophique pour les banques qui semblent bien mieux armées que 2007 pour faire face aux conséquences de la crise. Il faut donc attendre que les marchés s’apaisent. 💪💪

 

Lire la suite

 

L’or continue son envolée 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

L’or continue de grimper à vive allure, dépassant hier les 2000 dollars l’once, un record jamais atteint jusqu’à maintenant. 

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Au total, le cours de l’or a augmenté de 30% cette année, en grande partie à cause de la crise du coronavirus. Les courtiers ont maintenant les yeux rivés sur les Etats-Unis et la réponse que Washington devrait annoncer pour lutter contre les difficultés économiques. Or, les membres du Congrès ont annoncé hier qu’un accord était loin d’être trouvé, ce qui a poussé les investisseurs à se ruer encore plus sur l’or. 

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

Malgré les accords de Bretton Woods, l’or garde dans l’imaginaire son statut de réserve de sécurité partout dans le monde. Cette ruée témoigne de troubles économiques importants et d’une perte totale de confiance des marchés.  ⭐⭐

 

Lire la suite

 

L’Argentine trouve enfin un accord sur sa dette 

 

Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Le président de centre gauche Alberto Fernández était heureux d’annoncer hier  l’accord entre le gouvernement et les créanciers privés de l’Argentine sur la restructuration d’une partie de la dette du pays – 66 milliards de dollars (55,8 milliards d’euros) émis sous législation étrangère, sur les quelque 324 milliards de dette publique de l’Argentine.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?


La première offre de restructuration présentée fin avril par le gouvernement proposait un moratoire sur les paiements jusqu’en 2023. La cinquième et dernière prévoit finalement que les premiers remboursements d’intérêts aient lieu dès 2021.

 

Qu’est-ce que ça change pour moi ?

 

C’est une bonne nouvelle pour le pays et une leçon que le monde entier devrait retenir : l’endettement, lorsqu’il atteint des niveaux insoutenables, est néfaste et peut conduire un pays à la ruine. 😨😨

 

Lire la suite